Protéger la Nature c’est préserver notre avenir

proteger la nature pour preserver l'avenir de l'homme

Protéger la Nature – en voilà une bien drôle d’idée. La Nature a-t-elle besoin d’être protégée ? La Nature est tellement puissante qu’elle arrivera certainement à vaincre les plus grandes pollutions que nous lui infligeons. Tous les désastres écologiques que nous provoquons ne sont certainement que quelques chatouilles sur sa peau délicate. Après tout la Nature c’est  à la fois tout : l’univers, la terre, l’air, l’eau, les plantes, les animaux, les humains, etc… et à la fois rien : quand une espèce disparaît, la Nature continue.

Moi ce qui m’intéresse c’est l’avenir des habitants de la Terre – L’Homme mais aussi toutes les espèces vivantes qui nous entourent.

Une fois que l’air sera devenu irrespirable, que les eaux seront polluées, que les espèces vivantes disparaîtrons une à une…

Tout comme après la tragédie des dinosaures – la Nature pourra se régénérer et renaître de ses cendres.

Oui ! Mais … Ce sera sans l’Homme et certainement sans un bon nombre d’espèces vivantes que nous connaissons actuellement – qui disparaîtrons avec nous.

Protéger la Nature c’est protéger notre nourriture, notre eau et notre air

Les Hommes – ainsi que les milliards d’espèces qui nous entourent avons besoin de la Nature pour manger, boire, respirer -> 3 actions fondamentales pour la vie.

Pourtant, chaque jour l’Homme détruit un petit peu plus cet écosystème fragile mis au point par la Nature.

Si cela ne s’arrête pas rapidement les causes seraient désastreuses.

Désastreuses pour l’Homme – pour nous – nos enfants – nos amis –

Mais aussi désastreuse pour les espèces vivantes dans le monde – présentent sur la Terre que nous partageons.

proteger nature nourriture eau air

Protéger la Nature parce que la Terre ne nous appartient pas

La Terre est la planète sur laquelle nous sommes nés – si cela nous donnait un quelconque droit de possession, le même droit devrait être partagé entre toutes les espèces vivantes sur cette planète.

Est-ce que la propriété de la Terre devrait être répartie selon l’intelligence des individus, leur nombre ou leur force ? Pour moi cette question paraît absurde.

Parce que la Terre n’appartient à personne.

Pas même à l’Homme – celui qui se permet de la détruire à des fins personnelles – sans prendre en considération la souffrance qu’il fait endurer à milliards d’êtres vivants.

la terre ne nous appartient pas

Comment protéger la Nature ?

A mon avis c’est une question très personnelle.

La réelle question serait : quels sacrifices es-tu prêt à faire pour protéger la Nature ?

Depuis des milliers d’années l’Homme évolue sur le territoire tel un tout-puissant.

Il prend, tue, dispose, jette, comme bon lui semble.

Ces actions sont devenues tellement courantes qu’elles nous paraissent banales – presque naturelle – et qu’il nous semble impossible de faire sans.

Arrêter de prendre à la Nature

Cela revient à arrêter d’utiliser les matières premières disponibles et de les transformer à des fins commerciales.

Pour cela nous pouvons essayer de réduire notre consommation d’objets inutiles afin de nous concentrer sur l’essentiel.

Nous pouvons utiliser des objets réutilisables au lieu du jetable.

Nous pouvons acheter d’occasion – acheter à des entreprises responsabilisées sur les enjeux écologiques – acheter moins mais mieux.

Nous pouvons garder nos objets le plus longtemps possible – revendre ou réparer aussi longtemps que possible.

transformation du bois

Arrêter de tuer

Cela revient à arrêter de manger de la viande, des poissons, des produits laitiers, des oeufs, du miel… Arrêter de porter de la fourrure, du cuir, de la soie, des perles, etc…

Tout cela n’est pas essentiel à notre survie. Ne perdons pas de vue que ce sont des êtres vivants, conscients et sensibles que nous massacrons pour des plaisirs futiles.

A l’image des esclaves – tous ces animaux – ces êtres vivants – doués de conscience et de sentiments – sont exploités par l’Homme.

Lire mon article : Devenir végétarien ? Mais pourquoi faire ?

arreter de tuer des etres vivants sur terre

Arrêter de disposer de la Nature

Nous ne sommes pas les Rois de l’Univers.

Nous n’avons pas le droit de disposer de la Nature comme bon nous semble.

Nous ne pouvons pas continuer de croire que tout ce qui nous entoure nous appartient :

Que ce soit des animaux : les animaux sauvages dans les cirques, les animaux domestiqués, les animaux de la ferme, les poissons, etc…

Que ce soit les objets de notre quotidien : notre maison, nos lits, machines, ordinateurs, argent, etc …

Que ce soit la terre : le terrain de nos maisons, les parcs, les arbres, les fleurs, le pétrole, les minerais, nos Pays, etc…

Tout cela ne nous appartient pas – à personne. La propriété est une notion inventée par l’Homme à des fins commerciales et politiques.

Nous n’avons donc pas le droit d’en user comme bon nous semble au péril d’autres vies – humaines ou non.

la nature n'appartient pas a l'homme

Arrêter de jeter dans la Nature

Après avoir pris, tuer et disposer de la Nature, nous jetons les restes – ce qui ne nous est plus utile.

Souvent ce sont des déchets qui mettrons des années à s’éliminer – ces actes polluent.

Contrairement à ce que l’on voudrait nous faire croire, le simple fait de jeter dans une poubelle ne résout pas le problème.

Le déchet que l’Homme a produit restera matérialisé jusqu’à ce que la Nature se charge de le détruire – ce qui peut prendre des centaines d’années.

Il existe de plus en plus de solution pour réduire considérablement nos déchets : privilégier le vrac, ne pas acheter d’emballage, recycler, donner, vendre, etc…

Conclusion : Protéger la Nature ce n’est pas simplement un acte héroïque – c’est une obligation pour chacun d’entre nous – pour notre avenir et celui des milliards d’espèces qui vivent à nos côtés

Oui, les ressources sur Terre ne sont pas infinies mais il y en a assez pour tout le monde.

Oui, l’Homme détruit tout sur son passage mais ce n’est pas une fatalité.

Oui, des milliers d’espèces vivantes risquent de mourir – dont l’être humain mais ce n’est pas encore trop tard.

Oui, il est possible de vivre heureux et d’être en harmonie avec la Nature mais les mentalités doivent changer.

Oui, ces changements sont possibles dès aujourd’hui mais il faut le vouloir.

Oui, tu en es capable ! Mais es-tu prêt ?

Oui, il est temps de se bouger mais non plus de mais !

Protéger la nature pour préserver l'Homme[750x750]

Ne rate pas mes prochains articles en t’inscrivant ici :