Végétarisme – Mode ou Prise de conscience ?

vegetarisme effet de mode ou prise de conscience

J’entends souvent que le végétarisme est un phénomène de mode – que c’est un régime « tendance ».

Je souhaite aujourd’hui analyser plus attentivement ces commentaires qui vont bon train pour comprendre si le végétarisme est une tendance de mode ou bien si c’est une prise de conscience réelle.

Qu’est-ce que le végétarisme ?

Pour ceux qui ne le savent pas encore, les végétariens ne sont pas tous à ranger dans la même case. Il existe les végétariens qui ne consomment pas de viande ni de poissons. Les végétaliens, eux, ne consomment pas de produit issu de l’exploitation animale : viande et poisson mais aussi œuf, lait, miel, gélatine de porc, etc…

La nouvelle tendance est ce que l’on appelle communément les « véganes ». Ces personnes poussent leur réflexion plus loin et ne cautionnent pas l’exploitation animale : ni dans la nourriture, ni dans l’habillement, ni dans le divertissement. Exit donc cuir, soie, perle, zoo, cirque, etc…

Il existe également les crudivores et les frugivores dont on parle peu. Les crudivores ne consomment que des produits végétaux crus afin de préserver un maximum de vitamines, minéraux, enzymes, etc… Les frugivores pensent que notre alimentation ne devrait se composer que de fruits et de quelques légumes à feuilles.

Entres toutes ces « cases » il existe de nombreuses personnes :

  • celles qui sont végétaliennes chez eux mais qui s’autorisent à manger du fromage à l’extérieur
  • des « végétariens » qui consomment du poisson ou du lait occasionnellement
  • etc…

Tout cela pour dire que je donne une définition mais qu’en réalité on ne peut pas rentrer tout le monde dans une case.

végétarisme

Pourquoi devient-on végétarien, végétalien, végan, crudivore ou frugivore ?

Il existe de nombreuses raisons de choisir une de ces alimentation : respect de l’environnement, sensibilité envers les animaux, dégoût de la viande, problèmes de santé, régime minceur, principes éthiques, militantisme, pureté spirituelle, etc…

La plupart du temps, les personnes ayant adoptées un mode de vie ou d’alimentation sélectif se sont documentées et connaissent bien leur sujet.

L’effet de mode dans nos sociétés

La définition de l’effet de mode (source: Wikipédia) est qu’il « définit l’effet d’un comportement grégaire où les individus se conduisent comme des moutons de Panurge. Soit le fait que certains esprits indécis finissent par prendre tardivement leur décision en imitant ce que pense la majorité« .

Hum…

Si je comprends bien, l’effet de mode c’est quand on ne sait pas trop si on aime les bottes bleues électriques de la copine mais que l’on finit par les acheter lorsque l’on se rend compte que 80% des filles en ont aux pieds.

Les végétariens sont largement minoritaires dans notre société (environ 2% de la population au dernier recensement) – ils n’ont donc pas pris leur décision ni tardivement, ni en imitant la majorité.

Est-ce que l’on peut dire, pour autant, que ce sont les omnivores suivent l’effet de mode ?

Non je ne pense pas.

En réalité il s’agit surtout, pour la majorité des gens, d’adopter un comportement conforme à celui de la société dans laquelle il vit.

En bref :

  • en Chine ils mangent des chiens, ils les écorchent vifs avant de les déguster dans leur soupe
  • en France on se délecte de cuisses de grenouille et d’escargots bien dodus
  • la vache est sacrée en Inde, il y a environ 40% de la population végétarienne
  • au Maroc les grillons et sauterelles sont grillés et consommés par les enfants au goûter
  • etc…

Chaque pays trouve que sa façon de vivre est « normale et saine » et trouve que les autres pays ont des traditions « bizarres ». Mais c’est parce que nous avons été élevé dans cette culture que nous trouvons cette façon de vivre « normale et saine ».

effet mode végétarisme société

La prise de conscience des végétariens

Le végétarisme est avant tout un acte militant pour un monde meilleur – un monde sans souffrance animal – mais aussi un monde respectueux de la vie et de l’environnement dans sa globalité. Un monde de goût et de plaisir, sans souffrance – un monde parfait !

D’ailleurs de nombreux penseurs et philosophes comme Gandhi, Bouddha, Léonard de Vinci, Einstein, Epicure, Platon, Voltaire, George Sand, etc… ont revendiqué le végétarisme comme une route vers un monde meilleur.

Le végétarisme, quel que soit le niveau pratiqué, est une prise de conscience sur le monde qui nous entoure – c’est une philosophie de vie plus qu’une mode. Libre à chacun de le comprendre… ou non.

devenir vegetarien vegetalien vegan

Conclusion

Finalement nous nous ressemblons tous, nous sommes juste à des niveaux de réflexion différents sur la même échelle de questionnements. Que nous commencions avec le Bio, le commerce équitable, la consommation locale, le tri des déchets, les cosmétiques maison, les produits d’entretiens naturels, etc… nous suivons tous le même chemin pour un monde meilleur.

Et peut-être qu’un jour nous vivrons dans un monde où chaque vie sera respectée et chaque ressource préservée. A nous de voir combien de temps nous allons mettre.

respect nature monde meilleur vegan

Ne rate pas mes prochains articles en t’inscrivant ici :